[Forum Test] Un vent de Rébellion semble animer nos Terres. Serez-vous à la Hauteur ? [Forum Test]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bailey ~ When your past isn't yours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anïouk

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Bailey ~ When your past isn't yours    Ven 14 Aoû - 22:46

Présentation

Votre Perso


Nom:Bailey
Surnom:Bai'
Age (1 plûme vaut 1 année):1 plume
Sexe:Masculin
Meute:Plume de Sang
Rang:Sigma

Description physique (2 lignes minimum):Toi, le petit loup né d’un amour partagé, tu es à l’image de tes deux parents. Tu as le corps imposant et musclé des Alaska, héritage de ton père. Tu n’es ni agile, ni très rapide mais ton endurance à peu d’égale parmi les tiens. Et tu le portes aussi sur ton abondant pelage blanc et noir, cet héritage paternel. Mais il faut avouer que tu tiens davantage de cette mère qui n’est plus. Tu as son pas souple et silencieux, sa douce présence qui apaise et son port de tête un peu fier mais surtout élégant. Pas de prétention ici, seulement une posture génétique dont tu n’as même pas conscience. Toutefois, la trace ultime de ton héritage maternel est ce regard or et saphir. Le regard de cette louve qui a donné sa vie pour que son fils vive. L’œil bleu connait toutes les nuances selon ton humeur, du bleu de glace presque transparent au bleu des abysses si foncé qu’il en parait noir en passant par le bleu océan. L’œil doré est impassible, d’or il est et d’or il reste. C’est avec ce regard atypique que tu observes le monde qui t’entoure sans porter de jugement, curieux de tout connaitre.


Description psychologique (2 lignes minimum):Toi dont le regard est à la fois or et saphir, jeune loup curieux, passionné par la vie. Tu bannis la violence au profit des mots. Ces mots que tu maitrises si bien, qui sont comme des amis pour toi. Tu les aimes tellement que certains sont devenus des guides pour toi. Tu leur as donné un nom. Maitre-mots. Ils sont neuf à guider tes pas dans ce monde où ta place est encore à trouver.
Honnêteté. La simple idée de mentir te révulse. Tu respectes bien trop les mots pour les détourner ainsi. Tu es toujours franc donc, mais pourtant tes mots sont doux, plein de tact pour ne pas blesser inutilement. Tu sais percevoir le moment opportun pour que ta pensée puisse s’exprimer sans trop de heurts.
Loyauté. Tes promesses ne sont pas paroles en l’air. Jamais tu ne promets l’impossible. Trop réfléchi peut-être. Mais tu n’as qu’une parole et l’un de tes défauts est sans aucun doute d’attendre que les autres tiennent aussi leurs promesses. Après tout, tu donnerais ta vie pour ceux que tu appelles famille. N’en feraient-ils pas autant pour toi ? Rien n’est moins sûr...
Générosité. Tu donnes sans compter, jeune loup d’Alaska. De ton temps le plus souvent mais tu n’hésites pas à te priver pour que les autres, eux, ne manquent pas. Ton père est guérisseur du corps et toi tu es guérisseur de l’âme. Les maux des autres sont aussi les tiens et tu n’aimes pas voir autrui souffrir. Si tu dois risquer ta vie pour apaiser leurs douleurs, tu le fais sans hésiter. Mais être trop généreux n’est pas toujours bon...
Curiosité. Tous se disent que cette curiosité, cette soif d’apprendre qui t’anime disparaitra avec le temps. Mais tu sais au fond de toi que ce n’est pas vraiment. Tu aimerais tout savoir et tout comprendre de ce monde qui prive ces enfants de leur mère. Alors tu poses tes questions sans hésiter. Pourtant, ne dit-on pas que la curiosité est un vilain défaut ? Tu réponds alors que ce n’est pas la curiosité mais l’indiscrétion et, armé de ton sourire, les loups acquiescent et t’accordent ce que tu as demandé.
Courage. Ce n’est pas le mot qui te caractérise le plus. Tu es calme, attentionné et curieux, cela ne fait aucun doute. Mais pour ce qui est du courage, il ne se révèle pas chez toi comme on pourrait l’espérer. Tu donnerais ta vie pour les tiens. Toutefois ce n’est pas du courage, mais de la loyauté. Et pourtant, tu es courageux, à ta manière. Tu affronterais mille dangers pour la vérité et la justice. Ce sont tes motivations, celles qui te poussent à poser toutes ces questions que les adultes détestent tant. Et tu sais pourquoi. Ils n’ont pas le courage d’affronter la vérité. Pour les Guerriers, le danger ne les effraie pas, ils pourraient combattre une armée sans trembler. Mais pour toi, petit louveteau, le vrai courage est celui de faire face à ce que nous sommes et d’affronter nos peurs sans trembler.
Peur. Tu t’efforces d’être courageux et de l’affronter sans ciller. Mais tu vis avec cette peur qui te colle à la peau. Celle du feu qui emporta ta mère. Cette odeur de brûlé qui te chatouille le nez, le poil blanc devenu brun sous les flammes et le corps recroquevillé... Tu crains le feu, toi qui es né Plume de Sang, toi dont la meute est liée au feu. Alors tu dois l’affronter sans trembler et tu t’y efforces avec tout le courage de ton petit cœur. Mais cette peur fait de toi le loup que tu es alors tu ne cherches pas à l’effacer, seulement à la surmonter.
Humilité. Tu as conscience de tes capacités mais tu ne t’en vantes pas. Ceci reste un mystère pour beaucoup. Tu pourrais aisément prétendre à un rang de Gamma et pourtant, tu te contenteras d’être un Delta si c’est là qu’on juge qu’est ta place. Ce n’est pas de la timidité ou un manque de confiance en soi. Non, c’est seulement que tu es humble, conscient de pouvoir rencontrer plus fort que toi et préparé à cette éventualité.
Tolérance. Tu es né de l’amour d’une Solitaire et d’un Delta. Cela t’a fait différent mais tu ne te dérange pas face à cette différence ni face à celle des autres. Tu les acceptes tels qu’ils sont ces loups que tu rencontres sans jamais juger. Qui es-tu pour te permettre de juger ? Non, tu n’as pas cette prétention et tous ont droit à ton aide et ta sollicitude.
Justice. Voilà tout ce que tu attends de la vie, qu’elle rende justice. Et tu te bats pour cet idéal de toutes tes forces à chaque fois que tu es témoin d’une injustice. Tu défends sans hésiter les dominés des dominants, risquant ta vie même pour un inconnu si tu estimes qu’il y a injustice. C’est pour cela que tu ne te laisses pas marcher sur les pieds et que tu répliques si tu es attaqué sans raison. Mais les mots sont tes amis et jamais ton répondant n’est blessant même s’il énonce une vérité douloureuse. Seule la vérité blesse mais ce proverbe n’a pas lieu d’être avec toi. Etrange...


Histoire (5 lignes minimum):Ta vie n’est pas bien longue encore et pourtant tu portes sur tes épaules un lourd passé. Mais commençons par le commencement...

Ton histoire commence bien avant ta naissance. Tu t’en doutes, mais il a fallu que deux êtres se rencontrent et s’aiment avant que tu ne viennes au monde. Memory et Alésia. Un Plume de Sang et une Déchue. Un Guérisseur et une Solitaire. Jamais leurs destins n’auraient dû se croiser et pourtant, la vie les a réunis au matin de cette belle journée d’hiver. Tu ignores tout de cette histoire, trop jeune pour te souvenir des récits de ta mère qui sont devenus flous dans ton esprit depuis l’accident. Quant à ton père, parler de la louve qu’il a aimé et qu’il aime sans aucun doute encore est trop douloureux.

Ce matin-là, l’estomac du Delta criait famine après trois jours sans un vrai repas. L’hiver était rude et les proies ramenées par les Chasseurs de la Plume de Sang étaient de plus en plus rares. Assis à l’entrée de sa tanière, le loup gris observait leur camp désert où quelques Guerriers montaient la garde. Son ventre émit un gargouillis qui le fit sursauter. Aussi, n’ayant pas de patient à soigner, décida-t-il de remédier à ce problème par ses propres moyens. Il partit à l’aventure, ne prêtant pas attention à sa direction. Il finit par franchir la frontière des terres de la Plume de Sang et s’avança en territoire neutre sans le savoir. Après plus de deux heures à sillonner la forêt, il dut se rendre à l’évidence et se reposa quelques instants au bord d’un ruisseau aux eaux prisonnières de la glace. Ton père n’avait pas remarqué la silhouette blanche qui se rapprochait entre les arbres, son pelage immaculé se fondant dans la neige.

Elle n’était plus qu’à quelques mètres de lui lorsqu’elle s’élança, roulant avec lui dans la neige avant de le plaquer au sol, ses dents posées sur sa nuque. Elle le menaça de le tailler en pièce s’il ne filait pas de son territoire aussitôt. Mais ton père parvint à se défaire de son étreinte et l’envoya voler plus loin. Les deux loups s’affrontèrent du regard sans se douter un seul instant que leur vie venait de changer à jamais. Ils se quittèrent sans que le sang ait coulé mais la haine était palpable entre eux. Memory la maudissait de l’avoir surpris et Alésia le maudissait d’avoir troublé sa solitude.

Les jours passèrent et pourtant le souvenir de ce loup gris au regard bleu ne s’efface de l’esprit de la Déchue. Alésia croyait sentir son odeur partout et son cœur battait chaque fois plus vite quand elle pensait percevoir sa présence. Pourtant, elle ne fit rien pour tenter de le revoir, évitant même les coins les plus proches du territoire de la Plume de Sang, l’odeur qu’elle avait reconnu sur le poil de l’intrus. Ton père aussi fit tout pour éviter cette louve qu’il haïssait.

Les mois passèrent sans que tes parents ne se voient plus. Ils finirent par oublier cette malheureuse rencontre et par reprendre le cours de leur vie. Avec le retour des beaux jours, Memory reprit ses balades de réflexion comme il les appelle. Ce fut lors d’une d’elles que sa route croisa pour la seconde fois celle de la louve qui deviendrait ta mère quelques mois plus tard. Absorbée par sa traque, celle-ci avait baissé sa vigilance et elle s’était fracturée une patte en la coinçant entre deux rochers. Incapable de bouger, elle essaya de se relever malgré la douleur en entendant quelque chose approché. Mais à peine se fut-elle appuyée sur son membre blessé qu’un cri de souffrance lui échappait et qu’elle retombait lourdement sur le sol. Alerté par le bruit, le Plume de Sang déboucha en courant sur la clairière et il s’arrêta nette lorsqu’il reconnut la louve au regard d’or et de saphir. La Solitaire lui répondit par un grognement menaçant. Mais l’attitude du Guérisseur changea du tout au tout lorsqu’il s’aperçut que la louve blanche était gravement blessée. Il se détendit et ton père osa même un sourire pour tenter de rassurer sa nouvelle patiente. Méfiante, celle-ci le menaça mais rien n’y fit et Memory continua d’approcher doucement. Alésia dût bien se rendre à l’évidence, elle avait besoin de son aide. Ses oreilles toujours couchée en arrière, disparaissant presque dans l’épaisse fourrure d’albâtre, elle laissa le mâle s’approcher. Un instant son regard si particulier se perdit dans l’océan du sien. Son cœur manqua un battement. Ta mère venait de tomber amoureuse de ton père. On dit que de la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas et c’est exactement ce qui se passa dans cette histoire.

Les jours passèrent et les deux loups se revirent souvent à la frontière de la Plume de Sang. Memory l’avait soigné et ils passaient des journées entières ensemble à bavarder de tout et de rien. A chaque nouvelle rencontre, leur amour était plus fort encore. Et puis, le Delta dut retourner auprès des siens, ses patients l’empêchant de se rendre à leurs rendez-vous. Alors qu’elle sentait la vie grandir en elle, Alésia se retrouva seule à nouveau, le cœur brisé. Tu vins au monde quelques mois plus tard et tu fus le rayon de soleil dont ta mère avait tant besoin. Tu avais son regard et pourtant tu étais tout le portrait de ton père. Elle organisa sa vie autour de toi, ne cherchant que ton bonheur. Et tu étais heureux, épanoui. Tu grandissais vite, ressemblant de plus en plus à ce loup gris qu’elle aimait. Mais tu avais le regard de ta mère.

Tout va bien pour vous, jusqu’à cette nuit terrible où la colère de la Nature s’est abattue sur vous. TU dors paisiblement au creux d’un arbre, lové contre le ventre de ta mère. Tu es trop grand pour ça mais il t’arrive de le faire encore certaines nuits où le fantôme de ce père que tu ne connais pas te hante. Soudain, il fait plus chaud, trop chaud même peut-être. Tu sens ta mère te secouer mais tu ne veux pas te réveiller et quitter ce rêve que tu fais. Et pourtant, il y a cette odeur et ton instinct qui te crie de fuir. C’est la douleur qui t’arrache à ce qu’il restait de ton sommeil. Puis, tout à coup, tu vois les flammes rugirent près de toi et tu t’élances à la suite de ta mère. Mais vous n’allez pas assez vite, les flammes vous rattrapent. Tu peux sentir leurs morsures alors que tu cours aussi vite que tu le peux. Alésia finit par te pousser dans un trou et se couche devant l’entrée. Tu ne comprends pas ce qui arrive alors qu’elle gémit de douleur tout prêt de toi. Et puis le silence s’installe, terrifiant et implacable. Tu n’aimes pas ce silence après le rugissement des flammes et les gémissements de souffrance de ta mère. Ton museau vient frotter le sien et tu l’appelles dans le noir. Elle ne bouge pas, ne répond pas et ton cœur s’emballe, apeuré. Une larme perle au coin de ton œil doré sans que tu saches pourquoi. Et puis, ton instinct te souffle l’atroce vérité. Ta mère est morte. Elle a donné sa vie pour toi. Alors tu ne peux pas rester ici à attendre de mourir aussi. Tu dois vivre, pour elle, pour que son sacrifice n’ait pas été vain. Tu pousses le corps sans vie de celle qui t’a donné la vie voilà un peu plus d’un an. Ton monde s’écroule autour de toi. Tu restes couché contre le cadavre au poil roussi de ta mère et tu pleures des heures durant. Et puis c’est au tour de la vie de reprendre le dessus. Tu te lèves et tu pars en quête d’un nouveau monde à construire, autour de ce père que tu ne connais pas encore. Mais une petite voix te murmure qu’il t’aime déjà et qu’il te reconnaitre. Après tout, tu as le regard de celle qu’il aima...


Qualités:Curieux – Attentif – Pacifiste – A du répondant/Ne se laisse pas marcher dessus - Humble

Défauts:Imprudent – A du répondant/Ne se laisse pas marcher dessus – A peur du feu

Pouvoirs (2 maximum):Comme son père, Bailey est capable de soigner les maux des loups qui l’entourent. Mais si Memory soigne les blessures physiques, Bailey est capable d’apaiser les maux liés aux souvenirs en supprimant ceux-ci ou en en diminuant l’importance dans le passé du loup. Cependant, ce pouvoir ne peut être vraiment contrôlé et il voit parfois certains de ses souvenirs disparaitre sans qu’il ne l’ait souhaité. A savoir que ce pouvoir ne touche que les souvenirs liés à des émotions fortes comme la peur, la douleur, la joie, la tristesse, l’amour. Ce pouvoir demande beaucoup d’énergie et plonge parfois Bailey dans l’inconscience s’il en abuse. De plus, lorsqu’il l’utilise, il est en transe et il est donc très vulnérable. Si le loup s’accroche désespérément à ce souvenir, le pouvoir de Bailey peut se heurter alors à un « mur » et se retourner contre lui, effaçant de sa mémoire un autre de ses souvenirs.


Vous


Prénom://
Age://
Comment avez-vous connu ce forum ?//
Comment le trouvez-vous ?//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anïouk

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Bailey ~ When your past isn't yours    Ven 14 Aoû - 22:47

Voilà petit plaisir avec ton autorisation Kaa' ! Very Happy Il est pas beau mon petit Bailey ? :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaala
Kaala - Alpha de la Fleur de Lune
Kaala - Alpha de la Fleur de Lune
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 21

Fiches de vos Loups
Avertissement:
0/5  (0/5)
Infos sur vos Loups:

MessageSujet: Re: Bailey ~ When your past isn't yours    Sam 15 Aoû - 16:50

Owiiiiiii
Et avec mon autorisation géniale !
Parce que je SUIS géniale Cool

*ok je sors*

Tu peux le faire, mais il ne figurera pas sur la PA par soucis de place !

Bon jeu à toi et j'espère que tu te feras plaisir en le jouant Smile
Je t'ai fait attendre juste pour voir si tu voulais vraiment le jouer et si ce n'était pas une coup de tête sur un perso au pif x)

Merci d'avoir attendu !

Kaala.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testfallwolf.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bailey ~ When your past isn't yours    

Revenir en haut Aller en bas
 
Bailey ~ When your past isn't yours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The past never dies - Wendy & Elliot ♥
» [Super Nintendo] ZELDA: A link to the past
» Blast From the Past!
» Votre avis sur A Link To The Past + Four Swords
» Un superbe Vidéo Tales of the Past 1, 2 & 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Wolves :: Règlement et Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: